Il nous fait plaisir de vous présenter notre dossier « NoGlu » c’est-à-dire, sans gluten.  Nous proposons 6 recettes « noglu »  qui charmeront vos papilles! Adaptées à partir d’une sélection de nos recettes préférées aux poireaux, nos versions sans gluten sont nourrissantes et vous permettront de découvrir de nouveaux ingrédients.

L’alimentation sans gluten connaît une popularité sans pareil. Des livres prônant les vertus de l’alimentation sans gluten sont vendus comme des petits pains chauds et plusieurs artistes hollywoodiens en sont des adeptes. C’est tellement « in » actuellement que Paris a ouvert son premier restaurant de haute gastronomie sans gluten nommé « NoGlu ».

Certains l’adoptent pour tenter de diminuer leurs douleurs chroniques associées à des troubles arthritiques, d’autres pour apaiser des symptômes d’intolérance alimentaire, pour maigrir ou améliorer leur santé en général. Certains y sont contraints à vie, puisque la diète sans gluten, est, à ce jour, l’unique traitement de la maladie cœliaque.

Le gluten est composé de deux protéines, la gliadine et la glutéine. Il est responsable de la texture moelleuse et aérée des produits de boulangerie. Dans le cas de la maladie cœliaque, le retrait du gluten de l’alimentation est l’unique traitement. La maladie cœliaque également nommée entéropathie au gluten, allergie au gluten ou intolérance au gluten est une maladie chronique inflammatoire du système immunitaire qui s’attaque à la membrane du petit intestin. Les gens atteints par la maladie cœliaque présentent plusieurs symptômes dont l’anémie, la fatigue, des éruptions cutanées (dermatite herpétiforme), ostéoporose et plusieurs autres.

De plus, certaines personnes qui souffrent d’un syndrome du côlon irritable sont sensibles au gluten ou aux amidons du blé.  Ces personnes n’ont pas le gène associé à la maladie cœliaque et les tests  sérologiques s’avèrent également négatifs. Néanmoins, c’est personnes voient leurs symptômes s’améliorer avec une diète sans gluten.

Toutefois, il n’y a pas de consensus scientifique solide qui suggère que les douleurs chroniques sont soulagées par une alimentation sans gluten et que cette dernière provoque une perte de poids ou améliore la santé.

Bien au contraire, des études démontrent que 82% des gens souffrant d’un surplus de poids ou d’obésité qui entreprennent une diète sans gluten prennent  du poids dans l’année suivant l’intégration de la diète sans gluten.  Pourquoi? Ceci s’explique par le fait que de manière générale,  l’alimentation sans gluten est plus  riche en sucre concentrés, gras et en énergie. De plus, les risques de carences nutritionnelles sont plus élevés.

Adopter une alimentation sans gluten équilibrée mérite connaissances, habiletés et planification.

Un certain nombre études se sont penchées sur les bénéfices d’une alimentation sans gluten dans diverses pathologies tel que la dermatite herpétiforme, le côlon irritable, l’ataxie, l’arthrite rhumatoïde, l’autisme, le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) et le psoriasis. À la lumière des études, voici ce que l’on peut conclure à ce jour.

  • Dans le cas de la dermatite herpétiforme, il est hors de tout doute que la diète sans gluten est prescrite.
  • Pour ce qui est du côlon irritable et de l’ataxie, l’alimentation sans gluten pourrait être bénéfique dans certains cas.
  • Pour ce qui est de l’arthrite rhumatoïde, certaines personnes voient leurs symptômes s’améliorer avec une diète végétarienne et sans gluten mais avec ces études, il est impossible de différencier le rôle de la diète végétarienne et du gluten sur les symptômes. Par conséquent, le rôle du gluten seul dans l’amélioration des symptômes n’a pas été démontré.
  • Dans les cas d’autisme, les données sont encore insuffisantes pour faire des recommandations aux parents d’enfants autistes.
  • Aucune étude n’a été effectuée pour évaluer l’effet d’une alimentation sans gluten chez des personnes souffrant du TDAH sans diagnostic de la maladie cœliaque ou sensibilité au gluten. Les études effectuées portaient seulement chez les gens ayant un TDAH et une maladie cœliaque ou sensibilité au gluten.
  • Dans le cas du psoriasis, les études sont contradictoires et d’autres études doivent être effectuées avant de pouvoir émettre une recommandation.

D’un autre côté, il est vrai que pour la plupart des québécois, les produits céréaliers se résument au pain de blé, aux pâtes alimentaires de blé et aux céréales à déjeuner de blé. Blé, blé et encore du blé. Comme la variété procure des avantages indéniables, on peut croire que le manque de variété alimentaire, peut limiter nos chances de se pourvoir des nutriments nécessaires à un potentiel immunitaire maximal.

Ainsi, pour ceux qui n’y sont pas contraints, variez les sources de céréales en adoptant parfois des recettes sans gluten, ouvre nos horizons et nous permet de découvrir de nouveaux aliments.

Si vous optez pour une alimentation exclusive sans gluten ou souhaitez réduire la consommation de blé pour découvrir d’autres alternatives, il est sage d’éviter le plus possible les produits pré-préparés sans gluten tel que les biscuits, muffins, barres tendres… Ces derniers sont sans gluten mais aussi très souvent riches en lipides, sucres concentrés et ont une piètre valeur nutritionnelle. Au lieu de contribuer à votre santé, ils feront le contraire. Je vous suggère de privilégier une alimentation à base de denrées non pré préparées,  tel que les fruits, légumes, grains, céréales et farines sans gluten, le lait et substituts du lait, légumineuses, noix, graines, poissons, volailles, viandes et huiles sans gluten. Et, osez cuisiner! Dans le doute, consultez une diététiste nutritionniste qui saura vous épauler dans votre démarche.

N.B. Les recettes que nous présentons ne contiennent pas de gluten, toutefois, le choix des denrées lors de l’achat des condiments, bouillons et épices doit être fait judicieusement pour éviter que du gluten ou un fragment de ce dernier si retrouve. Ainsi, je vous suggère de consulter les sites de la fondation québécoise de la maladie cœliaque et de l’association canadienne de la maladie cœliaque qui sauront être une source fiable d’information pour reconnaître les ingrédients pouvant contenir du gluten ou en être contaminé. www.fmcq.org et www.celiac.ca