Et si on jouait à faire la cuisine?!

La transmission du savoir culinaire assure la pérennité des habitudes alimentaires que l’on travaille fort à inculquer à nos enfants. Sans quoi, ils seront informés et connaitront les fondements des saines habitudes de vie mais n’auront pas développé les habiletés nécessaires pour les conserver dans leur vie adulte. Plus on les initie rapidement, plus l’intérêt se développe et les messages transmis seront fermement enracinés.  En plus de passer du temps de qualité avec notre enfant, on transmet des valeurs, on stimule la dextérité, on travaille la compréhension de lecture, le développement d’une structure de travail et l’organisation.

Pour ma part, le plus gratifiant, c’est que les enfants adorent cuisiner avec moi et ils sont particulièrement fiers de leur réalisation gastronomique. De les voir tout sourire, le bout du nez enfariné, fait fondre mon cœur de mère!

Le temps des fêtes approche à grand pas, c’est une occasion en or de faire participer nos enfants à la préparation des repas festifs et des douceurs que l’on savoure après une belle journée d’activités extérieures.

Comment si prendre?

Pour les 2 à 5 ans :

Misez sur la participation et la réalisation d’assemblage de collations originales et imagées.

Juché sur un petit banc, votre enfant joue à l’aide cuisinier. 

  • Faites-lui laver des feuilles de salade, ils adorent jouer dans l’eau!
  • Faites-leur monter une assiette de crudités, assembler des brochettes de fruits coupés.
  • Vous rechercher un succès garanti? Proposez la création d’un bonhomme à l’aide de cure-dents, de fruits, légumes coupés et morceaux de fromage. 

Profitez-en pour nommer les aliments, leur nature botanique ou encore nommer le groupe alimentaire dans lequel l’aliment s’inscrit.

Pour les 6 à 8 ans :

Ce groupe d’âge est encore trop jeune pour utiliser le four, la cuisinière, manier le couteau et la râpe. Par contre, il peut certainement créer à partir de denrées prêtes à assembler.

  • On les initie à l’utilisation du couteau à tartiner.
  • On apprend la logique d’assemblage du met.
  • Faites-leur assembler des wraps, sandwich, pizza, croque-monsieur, parfaits au yogourt et rouleaux du printemps.
  • Avec son aide, dressez la table de petits plats contenant tout ce qu’il faut pour réaliser l’assemblage.
  • Préparez devant lui un exemple du met. Donnez-lui les consignes et trucs pour nécessaire à sa réussite.
  • Puis, laissez-le aller! Il va adorer et curieusement… il risque de tout manger!

Dans les milieux scolaires, les enfants apprennent les bases d’une collation saine et on présente le Guide Alimentaire Canadien. Vous pouvez réviser avec lui ce qu’il en connaît. On peut se procurer le guide alimentaire et des informations supplémentaires à ce sujet en se rendant sur le site de Santé Canada :  http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/food-guide-aliment/index-fra.php

Pour les 9 à 12 ans :

À cet âge, ils sont prêts à être initié à l’utilisation sécuritaire d’un couteau et de la râpe à fromage. Expliquez-lui comment fonctionne les différents appareils électriques tout en évoquant les risques et les précautions d’usage. Même si vous souhaitez qu’il ne les utilise pas sans votre présence, de bien comprendre leur fonctionnement et les risques, peut prévenir bien des accidents. 

  • Demandez à votre enfant de choisir quelques recettes qu’il aimerait apprendre.
  • Choisissez des recettes simple qui demandent peu d’ingrédients et ne requièrent pas une longue préparation.
  • Après avoir lu la recette au moins 2 fois, demandez à votre enfant de vous expliquer ce qu’il a compris de la recette à réaliser.
  • Puis, accompagnez-le dans la confection tout en lui laissant rassembler les ingrédients, les couper, les mesurer et les mélanger. Plus il développera son autonomie, plus il sera fier de sa réussite et sera motivé à refaire l’expérience.

Révisez avec lui la notion d’un repas équilibré qui contient au moins 3 des 4 groupes du Guide Alimentaire Canadien.

Pour les 12 ans et +

Commencez à déléguer une responsabilité culinaire à vos enfants. Impliquez-les dans les choix de recette, dans la préparation  et dans les achats. Nos ados peuvent certainement être responsables de la préparation d’un souper par semaine. Suggérez-lui des recettes différentes et participer avec lui à la préparation de la recette pour développer ses connaissances et son autonomie dans la cuisine.

Profitez de ce temps ensemble pour sonder la perception qu’il a de son image corporelle, de l’importance qu’il accorde à l’alimentation dans le maintien d’une bonne santé. Sondez ce qu’il l’incite à manger; la faim, l’appétit, l’ennui… Éviter les sermons et conseils, soyez attentifs et à l’écoute. Plus on les laisse parler, plus ils nous en disent!

Joyeux temps des fêtes!