L’automne est un moment bien spécial pour plusieurs d’entre-nous. Les vacances sont terminées, les journées raccourcissent, la fraîcheur s’installe, on s’enracine dans la nouvelle routine de l’école et du boulot.

Le mois d’octobre est un temps fabuleux pour reprendre contact avec son alimentation, faire le bilan de la saison festive et replonger dans nos bonnes habitudes.  Une alimentation équilibrée est le but de plusieurs, toutefois, comment traduit-on cet objectif dans la réalité? Peut-on le faire simplement?

Je vous propose une méthode simple, qui permet de faire sa propre analyse de ses habitudes alimentaires.  Vos observations et vos constats vous permettront de cibler des actions à entreprendre qui auront un grand impact sur votre santé et votre niveau d’énergie.

En fait, avant d’analyser ce que l’on met dans son assiette, commençons  par analyser la quantité que l’on ingère. Si l’on mange beaucoup trop d’aliments, on est en déséquilibre, que l’aliment consommé soit sain ou pas.

Difficile d’évaluer si vous mangez trop? Posez-vous les questions suivantes. Répondez avec franchise, en prenant le temps de vous observer attentivement. Ainsi, vous serez pisté sur ce qui cloche.

  • Connaissez-vous vos signaux de faim?
  • Lorsque vous vous attablez, avez-vous faim?
  • Comment faites-vous pour jaugez quand vous devez arrêter de manger?
  • En préparant les repas prenez-vous une bouchée par ici, une bouchée par-là?
  • Avez-vous tendance à faire des visites au réfrigérateur ou au garde-manger tout au long de la soirée?
  • Mangez-vous devant la télévision? En travaillant à l’ordinateur? Dans l’auto?
  • Mangez-vous systématiquement tous les aliments de votre assiette?
  • Après les repas, vous sentez-vous fatigué, lourd, bourré?
  • Mangez-vous par frustration, par ennui, quand vous sentez que les émotions prennent toute la place?

Si certaines de ces questions décrivent votre façon de prendre les repas et de vous alimenter, il se peut que vous passiez à côté d’un message important. Celui de votre expert en nutrition, votre corps.

En fait, l’acte de manger doit passer par l’écoute des signaux corporels et lorsqu’on maîtrise cet art, on peut prendre le contrôle sur notre poids et sur la quantité d’aliments consommés. Cet art se nomme, manger en présence. C’est une des clés de la gestion du poids et un des maillons importants d’une alimentation équilibrée.

Pour l’automne, je vous lance le défi de manger uniquement aux repas et collations. Rien, mais absolument rien d’autre que de l’eau en dehors de ces moments bien définis. Sans télévision, revue, livre, ordinateur, téléphone ou tablette… Bien assis, avec la famille ou seul, manger en savourant les aliments que vous offrez à votre palais et votre corps. Prenez le temps de mastiquer et promener la nourriture dans la bouche avant de l’avaler. Quand vous aurez terminé votre repas, attendez quelques minutes et observez les signaux et l’intensité des signaux que vous lancent votre corps. Satiété, plénitude, inconfort, absence de sensation, envie de manger encore, faim?

Soyez à l’écoute et vous en apprendrez long sur les pièges dans lesquels, jour après jour, vous tombez. Un patron de comportement. Par la suite, avec patience et présence, vous pourrez tout doucement synchroniser vos signaux et vos comportements.

Ainsi, « sans efforts » vous vous dirigez vers la saine gestion du poids et prendrez un pas de plus vers une saine alimentation!

Bon appétit!

Geneviève Arbour Dt.P
Diététiste-nutritionniste